Marche du 2 février 2020 LURS

Départ à 9h30 du parking de la rue de l’abreuvoir. Trajet d’une heure par l’autoroute compte tenu d’un arrêt pour voir l’extérieur d’une grande église (Notre Dame des Anges). Cette église isolée (qui n’a pas de caractère architectural particulier) est étonnamment grande et a eu son importance historique : elle a été le site d’un pèlerinage après la peste noire, elle a appartenu aux Templiers et c’est le lieu où sont enterrés les évêques de Sisteron.

Puis on arrive à Lurs où l’on peut d’abord voir deux points caractéristiques : la chapelle Saint Michel près du cimetière et, surtout, un petit site fort intéressant, dédié à l’évolution à travers les âges de toutes les sortes d’écriture. On passera bien au moins 1/2 heure sur ce site.

La balade pédestre proprement dite démarrera donc vers 11h. C’est une boucle qui passe par un pont romain (sur la petite route du monastère de Ganagobie), puis la forêt de Lurs, puis la chapelle Notre Dame de Vie (extérieur) et un ensemble de 15 oratoires appelé « promenade des évêques ». On mangera soit au pont romain vers midi, soit un peu plus tard à un endroit ensoleillé de la forêt.

La balade n’est difficile. Elle permet une belle vue sur la vallée de la Durance, le plateau de Valensole, la montagne de Lure, le Lubéron et même la chaîne des Alpes s’il fait beau. Les altitudes extrêmes sont 398 et 512m. Le dénivelé cumulé est de 299m. La longueur totale est d’un peu plus de 8km. On commence par une descente (un peu pénible juste avant le pont romain, mais pas difficile), puis une remontée facile dans la forêt avec passage à gué de la rivière Buès. Ce passage à gué nécessite des chaussures imperméables du style chaussures de marche (pas de tennis qui prendraient l’eau…).

Ce contenu a été publié dans Randonnées. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.